Agir pour la préservation des rives du lac de Carcans-Hourtin

Le lac de Carcans-Hourtin est bordé par des végétations, principalement des roseaux, qui assurent des rôles majeurs. A leurs pieds, de petites plantes très rares et discrètes, appelées isoétides, trouvent des conditions de vie favorables. Ces petites plantes sont dites ingénieures car elles participent au fonctionnement des écosystèmes. Parmi elles, on retrouve la Lobélie de Dortmann ou encore la Littorelle à une fleur. Ces deux espèces sont patrimoniales et en déclin au niveau mondial. Les lacs médocains constituent parmi leurs dernières zones de présence. Les végétations de bord d’étangs arrière-littoraux font depuis peu l’objet d’un plan national d’actions pour assurer leur conservation. https://obv-na.fr/actualite/11700 Lien pour le PNA

Pour en savoir plus : consulter le flyer

En plus de la valeur patrimoniale, les végétations du bord du lac jouent des rôles majeurs. De nombreuses espèces y vivent : oiseaux, poissons … Des études récentes de la fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques ont notamment mis en évidence le rôle de frayère et nurserie de ces milieux. En fixant les sols, les roselières et autres plantes aquatiques participent aussi à limiter l’érosion des berges.

Enfin, ces zones jouent aussi un rôle de filtre naturel et participent à la bonne qualité de l’eau du lac, ainsi propice aux activités (baignades, activités nautiques…) et à la biodiversité.

Néanmoins, ces milieux sont très sensibles aux perturbations. Le piétinement, la circulation équestre ou motorisé, les mouillages dans les roselières peuvent conduire à leur dégradation.

Comment préserver les rives des lacs ?

  • Respectons les lieux autorisés à la pratique des activités nautiques
  • Accostons et amarrons-nous aux endroits aménagés à cet effet
  • Evitons l’ancrage dans et à proximité des herbiers et des roselières
  • Ne piétinons et n’arrachons pas la flore aquatique
  • Gardons nos chiens en laisse

Le SIAEBVELG en partenariat avec les communes, le Conservatoire botanique national et l’ensemble des partenaires, prévoient d’organiser des journées d’échanges à destination des acteurs impliqués sur les lacs pour lancer une démarche commune de préservation des rives.