CONSEILS POUR UN ÉTÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

Baignade : conseils de prudence

L’été et beaux jours arrivent et vous êtes nombreux à profiter des plaisirs de la baignade sur les plages du littoral, dans les plans d’eau et en piscine. La baignade pouvant être une activité dangereuse, il est primordial d’adopter un comportement responsable basé sur la prudence, la vigilance, le respect strict des consignes de sécurité en vigueur.

La qualité de l’eau de baignade représente un facteur de santé mais est devenue également un élément important de développement touristique

 

Connaître la qualité des eaux de baignade en eau de mer ou en eau douce est un moyen pour prévenir tout risque pour la santé des baigneurs. Le suivi régulier de la qualité des eaux de baignade permet de connaître les impacts éventuels de divers rejets qui influenceraient la qualité de l’eau du site de baignade. Critères d’évaluation de la qualité de l’eau.

La qualité des eaux de baignade est évaluée, selon les dispositions du code de la santé publique, au moyen d’indicateurs bactériologiques : les bactéries recherchées en laboratoire sont les Escherichia coli et les entérocoques intestinaux. Les Cyanobactéries : en mer comme en eau douce, on observe parfois des phénomènes d’eaux colorées vertes, bleues ou rouges appelés « fleurs d’eau » ou « blooms algaux », liés à la prolifération d’algues microscopiques (ou phytoplancton). Parmi toutes les espèces de phytoplancton, certaines peuvent produire des toxines à l’origine de troubles de santé pour les baigneurs. En eau douce, les risques sont liés à la présence de toxines libérées par les cyanobactéries (souvent appelées algues bleues). Celles-ci se développent en particulier dans les eaux peu profondes, tièdes, calmes et riches en nutriments.

Contrôle des sites de baignade :

Un sable propre contribue également au plaisir de la baignade. En revanche, un sable souillé peut provoquer certaines affections comme les mycoses (maladies de peau dues à des champignons). Il n’existe pas actuellement de norme de qualité sanitaire pour le sable. De nombreux éléments peuvent influencer la qualité du sable et notamment l’importance de la fréquentation touristique.

  • Ne jetez pas vos déchets sur le sable (papiers, mégots, restes alimentaires…) et ne les enterrez pas non plus : utilisez les corbeilles ou poubelles mises à votre disposition.
  • Signalez toute présence de déchets dangereux (seringues) au poste de secours ou à la mairie.
  • Utilisez les sanitaires mis à votre disposition.
  • Pendant la saison estivale, les animaux domestiques sont interdits sur la plage car ils peuvent souiller le sable et l’eau de baignade.

Chaleur et déshydratation : 

  • Privilégiez les zones de baignade surveillées.
  • Respectez strictement les consignes de sécurité.
  • En eau douce, pensez à protéger vos plaies avec un pansement étanche (risques d’infections bactériennes).
  • Entrez de manière progressive dans l’eau, particulièrement lorsque l’eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil.
  • Ne quittez jamais des yeux vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau et ne les laissez jamais seuls dans l’eau.
  • Équipez vos enfants de brassards ou d’un maillot de bain à flotteurs.
  • Ne surestimez pas votre niveau de natation.
  • Évitez de vous baigner après un repas copieux.
  • Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade.

Les dangers des baïnes :

Ce sont des dépressions creusées par la houle dans le sable fin qui ne se voient qu’à marée basse. Lorsqu‘elles se remplissent, elles constituent des zones où l’eau est en apparence plus calme qu’ailleurs. Mais quand le niveau de l’eau de la baïne devient supérieur à celui de l’océan, elle se vide soudainement en créant un courant vers le large d’une force exceptionnelle, contre lequel même le meilleur nageur ne peut lutter. 

Ce phénomène se produit à un moment précis de la marée montante ou descendante qui dépend des conditions météorologiques et du coefficient de marée. Plus les vagues sont grosses et le coefficient élevé, plus les baïnes sont dangereuses.

  • Repérez les courants et les baïnes avant d’aller nager ou demandez conseil aux maîtres-nageurs sauveteurs.
  • Si vous êtes pris dans un courant de baïne, n’essayez pas de le remonter, ne luttez pas, vous ne feriez que vous épuiser, laissez-vous porter par le courant.

Documents et liens associés :

Chacun peut connaître en temps réel la qualité des eaux de baignade de son lieu de vacances en consultant le site Baignades du ministère de la santé

Affiche prévention baignade ARS

Cartes des baignades Gironde